Tous les articles par Eric Sionneau

Déclaration commune Liberté d’expression

Paris, le 6 mai 2019
Premiers signataires de la déclaration après l’agression au couteau à la librairie anarchiste Publico à Paris : Clémentine Autain, Olivier Besancenot, Judith Butler, Dominique Cabrera, Didier Daeninckx, Didier Eribon, David Graeber, Geoffroy de Lagasnerie, Sandra Laugier, Pierre Lemaître, Edouard Louis, Gérard Mordillat, Michel Onfray, Ernest Pignon-Ernest, Philippe Poutou, James C. Scott…
Au lendemain du 1er mai, un compagnon anarchiste a été violemment attaqué à coups de couteau au siège du Monde Libertaire, de Radio Libertaire, et des Editions du Monde Libertaire dans la librairie Publico (Paris XIème).

Une enquête pour tentative de meurtre est en cours.
Cette librairie est clairement identifiée comme un lieu culturel anarchiste. C’est un endroit où l’on peut trouver des ouvrages, des écrits, de la presse, des musiques, des films différents et engagés. Ce lieu permet aussi des rencontres, des expressions, des projets libres, alternatifs. En somme un espace militant au service des luttes sociales, un porte-voix autant national qu’international de l’expression du mouvement libertaire et au delà.

Ce lieu ouvert enrichit la pensée, l’expression, la diffusion, la communication des valeurs pour l’émancipation, pour la dignité humaine, l’information libre, réelle et partagée.

C’est dans un contexte de violences publiques contre la liberté d’expression, un contexte de lutte et de mise en lumière plus forte des idées libertaires et de résistance à toute forme de soumission et d’obscurantisme, que cet acte odieux s’est produit.

C’est en faisant face ensemble pour affirmer notre présence et nos valeurs que nous les ferons progresser, dans le respect de notre diversité mais dans l’unité face à ceux qui veulent nous faire taire.
«La liberté est toujours la liberté de penser autrement
Rosa Luxemburg
Plus que jamais conscients de cette absolue nécessité, nous manifestons notre soutien et notre solidarité avec la librairie Publico et le compagnon agressé.

Le chemin vers la Liberté ne nous autorise pas à renoncer.
Premiers signataires (Organisations, Collectifs, Groupes, Individus
La Fédération Anarchiste
Alternative Libertaire
ATTAC France
la CGA – Coordination des Groupes Anarchistes
Le collectif GERA – Grupo Erva Rebelde Anarquista de Porto
Le Comité de Vigilance Antifasciste 66
La Coopérative Politique Ecologie sociale
C.S.A. A Gralha (Portugal)
Émancipation
Fédération des C.I.R.C – Collectifs d’Information et de Recherche Cannabique
Gr. libertaire Jules Durand,
L’Association internationale de la Libre Pensée
La Fédération Nationale de la Libre Pensée
La Fédération des Comités Syndicalistes Révolutionnaires CSR
Malik Salemkour, Pdt de la Ligue des Droits de l’Homme
Nouveau parti anticapitaliste – NPA
L’Organisation Anarchiste
Union Antifasciste Toulousaine – UAT
L’Union Pacifiste
La Horde
Les animateurs et animatrices de Radio Libertaire
Respublica
La Révolution prolétarienne – revue
Voce Libertaria – périodique anarchiste, Suisse Italienne
Radical Education Department (USA)
La Confédération Nationale du Travail CNT
L’Union Départementale CGT de Paris
L’Union Syndicale Solidaires
Yves Veyrier – Sg de la Conf. CGT Force Ouvrière
Atelier de création libertaire, Lyon
Les compas de l’Atelier libertaire de La Havane
Circolo « Carlo Vanza » – Bibli. Anar. Bellinzona, Suisse
Les Culottés du Bocal
Éditions syndicalistes
Genepi
Hobo Diffusion
Nada éditions
Les Editions Libertaires
Editions Libertalia
Les Éditions de La Pigne
Quilombo – la librairie
Rue des Cascades – Maisons d’Editions
Retirada37
Les Amis de Demain le Grand Soir, Tours.
Clémentine Autain, députée La France insoumise
Olivier Besancenot, NPA
Philippe Aubert de Molay – scénariste
Didier Bonneton – syndicaliste bourg en bresse 01
Judith Butler – philosophe, University of California, Berkeley, USA
Dominique Cabrera – cinéaste
Christophe Chiclet – historien, journaliste, membre du Comité de rédaction de Confluences Méditerranée
Monica Cerutti Giorgi – Bellinzona, Suisse Italienne
Philippe Corcuff – politiste, IEP de Lyon
Eric B. Coulaud – Ephéméride Anarchiste et Cartoliste
Didier Daeninckx – écrivain
Jean-Marc Delpech – historien
Josiane et Didier Dettori-Cabot – Petits-enfants de Giovanni Antioco Dettori, anarchiste Sarde Mort à Teruel 1937 (Brigade Durruti)
Francis Dupuis-Déri – science politique, Université du Québec à Montréal, Canada
Nicolas Eprendre – réalisateur documentariste
Didier Eribon – philosophe
David Graeber – anthropologue, London School of Economics, Grande-Bretagne
Jean-Jacques Gandini – VP et coordonnateur Légal Team section Montpellier
Philippe Guillonneau – syndicaliste
Samuel Hayat – politiste, CNRS
Pierre Khalfa – économiste
Geoffroy de Lagasnerie – philosophe et sociologue
Sandra Laugier – philosophe, Université Paris 1
Pierre Lemaître – écrivain
Yves Letort — Auteur
Edouard Louis – écrivain
Valérie lotti – LP63
Michael Löwy – sociologue, CNRS
Roger Martelli – directeur de la publication du journal Regards
Lilian Mathieu – sociologue, CNRS
Michel Mathurin – Réalisateur
Gérard Mordillat – écrivain, cinéaste
Michel Onfray – philosophe
Jacques Pater – acteur
Irène Pereira – philosophe et sociologue
Philippe Poutou – ouvrier syndicaliste et NPA
Ernest Pignon-Ernest – artiste
Jérôme Prieur – Ecrivain, cinéaste
Tancrède Ramonet – réalisateur
Gabriel Rockhill – philosophe, Villanova University, USA
Stéphane Sangral -philosophe et écrivain
James C. Scott – anthropologue, Yale University, USA
Pierre-Yves Ruff – Écrivain, éditeur et conférencier Théolib,
Jesse S. Cohn – professeur, département d’anglais, Purdue University Northwest, USA
Azelma Sigaux – écrivain
François Vantrou – assistant réalisateur
Yannis Youlountas – réalisateur

1944-2019, 75e anniversaire de la libération de Paris.

75º anniversario de la liberación de París 

À l’occasion du 75eanniversaire de la Libération de Paris, l’association 24 août 1944 a le plaisir de vous inviter à partager les événements en hommage aux combattants de la Nueve, arrivés en éclaireurs de la 2eDB le 24 août 1944.

Notez sur votre agenda le samedi 24 août, pour être parmi nous !

À très bientôt pour ces moments d’émotion et de mémoire.

Cordialement.

75º anniversario de la liberación de París 

Con motivo del 75° aniversario de la Liberación de París, la asociación 24 août 1944 se complace en invitarles a compartir sus eventos en homenaje a los combatientes de la Nueve,que llegaron a la vanguardia de la 2ª DB el 24 de agosto de 1944.

¡No olvida el Sábado 24 de agosto de 2019, de estar con nosotros!

Seremos felices de acogerles para estas evocaciones particulares de los defensores extranjeros de París, luchadores de la libertad.

 

Retrouvez l’ensemble des manifestations prévues et soutenues par la mairie de Paris
pour le 75e anniversaire de la Libération de la ville  à l’adresse suivante : https://quefaire.paris.fr/80143/75e-anniversaire-de-la-liberation

Le Silence des autres – El silencio de otros

 

de Almudena Carracedo, Robert Bahar

« L’Espagne est pleine de charniers » dit l’une des survivantes de la période franquiste. En 1977 une loi d’amnistie générale libère tous les prisonniers politiques, en même temps qu’elle interdit toute poursuite contre les responsables d’enlèvements, meurtres, viols, tortures etc. C’est donc en Argentine, faute de pouvoir le faire en Espagne, que la Justice a été saisie pour qu’enfin soit brisé ce « pacte de l’oubli ».

À la fois enquête, récit et réflexion, un film documentaire passionnant et d’une grande intelligence.

Au cinéma  Studio, 2 rue des ursulines, Tours, du 17 au 23 avril à 19H15 et le samedi 27 avril et le dimanche 28 avril, à 15H30.

LE POUM : REVOLUTION DANS LA GUERRE D’ESPAGNE (1936-1939)

Nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence de
Monsieur Jean-Louis BARGÈS, membre du CA de l’association Retirada37.

Le POUM (Parti Ouvrier d’Unification Marxiste) est une organisation communiste antistalinienne qui naît à Barcelone en septembre 1935. Aujourd’hui encore, l’histoire de ce parti qui fut un des protagonistes de la Guerre Civile d’Espagne (1936-1939) reste mal connue.

Lundi 25 février 2019 de 17 h à 19 h – Salle TA 218
(site universitaire, 3 rue des Tanneurs. Tours)

Département d’Espagnol et de Portugais
et association Retirada 37

Exposition sur GUERNICA

L’Association « Retirada 37 » vous propose, du 12 au 16 février 2019,
à la médiathèque de La Riche, une exposition sur GUERNICA.

Petite localité de la province de Biscaye, Guernica était célèbre pour son chêne, sous lequel les monarques espagnols promettaient, selon la tradition, de respecter les libertés basques. Le bombardement massif de cette ville par la légion Condor, le 26 avril 1937, eut un grand retentissement dans le monde entier, dont s’est fait l’écho Picasso dans son célèbre tableau, « Guernica » :

De riches panneaux thématiques retracent l’histoire de ce bombardement meurtrier, analysent le contexte historique et politique et l’œuvre de Picasso.
Venez les découvrir à la médiathèque de La Riche, près de la mairie, ouverte selon les horaires suivants :

Mardi 14:00–19:00 Mercredi 10:00-18:00 Vendredi 14:00-19:00 Samedi 10:00-18:00

Le samedi 16 février à 15 heures, l’association « Retirada 37 » vous invite à une réunion-débat avec une introduction de Joséphine Bargès sur le martyre infligé au peuple de Guernica par le franquisme et ses alliés nazis.

Un vin d’honneur viendra ensuite clôturer l’exposition.

ROMANCERO DES OMBRES


« Et un matin tout était en flamme
et un matin les foyers sortaient de terre dévorant les vivants,
et dès lors ce fut le feu,
ce fut la poudre dès lors, et dès lors ce fut le sang
. »
Pablo Neruda

En cette année qui marque le quatre-vingtième anniversaire de la
Retirada (l’exil de 500000 républicains espagnols en France), en
ces temps où une Europe nauséabonde renaît de ses cendres, le
«Romancero des ombres» est un geste artistique nécessaire pour
continuer à vivre debout.

Deux matériaux sont au cœur de cette création :

un film documentaire (Compañeras) et le témoignage de Manuel
Cano Lopez (En remontant le temps lointain), le père du metteur.
Compañeras, le film de Jean Ortiz et de Dominique Gautier,
donne la parole à des femmes « courage » qui racontent leur rôle,
effacé de la mémoire collective espagnole, dans la défense de la
République espagnole et dans l’anti-franquisme.

Depuis leur condition d’avant l’avènement de la République,
en 1931, jusqu’à nos jours, elles évoquent leurs espoirs et leurs
souffrances.

En remontant le temps lointain est composé d’une dizaine de
pages, que Manuel Cano Lopez écrivit à la demande de son fils.
Un récit émouvant des souvenirs d’un enfant de onze ans perdu
dans le tourbillon de la guerre civile en Andalousie.

Les témoignages de ces femmes et le récit de ce petit garçon
s’entrelacent étroitement et nous renvoient avec force les douleurs
passées mais toujours vivaces.

Partager aussi ce qui a été profondément enfoui, et nous permettre
ainsi de mieux penser (panser) et vaincre nos incertitudes et nos
peurs d’aujourd’hui.

RÉSERVATIONS ET RENSEIGNEMENTS
02 47 38 29 29 // info@ciecanolopez.fr